Littérature Canadienne Quoi lire?

Incursion dans la culture autochtone en littérature jeunesse

Il semble (fort heureusement !) que les amateurs de littérature jeunesse se rendent de plus en plus compte de l’importance de la représentativité, lorsqu’ils étoffent leur bibliothèque. Il est si important de montrer aux enfants qu’il existe une pluralité dans les expériences de vie ! Malgré la présence de nombreuses communautés autochtones au Canada, ces dernières souffrent encore cruellement d’être sous-représentées dans toutes les sphères de notre société. Pourquoi pas y remédier ? 


Mon amie Agnès 

L’autrice crie et métis Julie Flett nous propose une histoire tout à fait touchante, qui commence par un événement important dans la vie d’un enfant : un déménagement. La petite Katherena passe de la ville à la campagne et fait la connaissance de sa voisine Agnès. Cette relation se transformera en une belle amitié intergénérationnelle, basée sur la découverte de l’autre et de de ce qui la passionne. Dans cet album, la nature est omniprésente, à la fois dans le texte et dans les magnifiques illustrations, qui suivent le cours des saisons. C’est doux et tendre, à l’image de Katherena qui se blottit contre sa maman sous les couvertures. 

  • Autrice et illustratrice : Julie Flett 
  • Nombre de pages : 52 pages 
  • Date de parution : septembre 2020 
  • Éditeur : La Pastèque 

Mon île blessée

Du côté du peuple inuit, c’est Mon île blessée de Jacques Pasquet et Marion Arbona qui a retenu mon attention. En plus de traiter des réalités des autochtones, cet album poignant nous fait constater que notre mode de vie a des conséquences sur les changements climatiques, et ainsi, sur les lieux où vivent ces communautés. Imarvaluk, le personnage principal de l’histoire, voit sa maison être déplacée en raison de la fonte des glaciers et de la disparition des banquises. C’est non seulement son chez-soi qu’elle perd, mais également des centaines d’années de tradition. Un récit qui arrive avec brio à aborder la question difficile des réfugiés climatiques. 

  • Auteur : Jacques Pasquet 
  • Illustratrice : Marion Arbona 
  • Nombre de pages : 32 pages 
  • Date de parution : août 2020 
  • Éditeur : Éditions de l’Isatis, collection « Tourne-Pierre » 

Uani 

Enfin, je dois admettre que ma troisième proposition ne mentionne pas explicitement qu’elle met l’accent sur les peuples autochtones nordiques. Cependant, le Uani de Violaine Leroy est un conte qui les évoque, en mettant au cœur de l’histoire le fait d’aller vers les autres pour les découvrir. Le silence et la contemplation sont nécessaires pour prendre la mesure des paysages et de la nature. En plus de nous laisser avec de nombreuses réflexions en tête, cette œuvre de Violaine Leroy nous habite avec ses superbes illustrations réalisées dans une palette de couleurs froides. 

  • Autrice et illustratrice : Violaine Leroy 
  • Nombre de pages : 56 pages 
  • Date de parution : mars 2020 
  • Éditeur : La Pastèque 

Crédit photo : Marianne Phénix 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire