Littérature québécoise Polar, Roman noir et policier Quoi lire?

Gare à vos trippes !

Il y aura des morts

Je dirais que si vous avez envie de lire une histoire qui vous prend aux tripes, qui vous amène très loin dans la noirceur humaine et qui ne vous donne pas beaucoup de répit, je pense que je peux satisfaire ces besoins. Je n’écris pas des histoires pour rassurer. J’écris des histoires pour troubler les gens. Je vous rentre la main dans les tripes… et je tords. Jusqu’à la dernière page. Patrick Senécal

Carl Mongeau, héros de Il y aura des morts, dernier roman de Patrick Senécal, est un homme plutôt ordinaire. Propriétaire du bar Le Lindsay à Drummondville, un établissement vieillot à la clientèle aussi désuète que la déco, Carl est un ami sympathique et un homme somme toute honnête. A 51 ans, séparé de sa femme dont il est encore amoureux, il entretient une relation passive-agressive avec sa comptable, paye régulièrement le mafieux à qui appartient le territoire, et prépare avec attention le 20ème anniversaire de son établissement. La vie de Carl n’est pas remplie de surprise ni de changement, et c’est très bien ainsi pour cet homme de région sans rêves de grandeur, mais aussi sans malice. Un jour, une femme mystérieuse débarque dans sa petite vie tranquille pour lui annoncer une nouvelle irréaliste : Carl va bientôt être assassiné, et il n’a pas le droit d’en parler à quiconque s’il souhaite avoir une toute petite chance de s’en sortir. Difficile de réagir à cette manigance ! Carl est mi-fâché, mi-amusé. Mais l’amusement fait place à l’angoisse quand il aperçoit ses poursuivants et échappe de peu à la mort. Une longue course poursuite commence alors, où l’honnête propriétaire remettra en question toutes ses relations avant de récolter des bribes d’information qui lui permettront peut-être de comprendre son destin, non sans laisser quelques morts en chemin…

Il y aura des morts de Patrick Senécal est un roman à suspense haletant, invraisemblable, excessif, bouillant, violent. Grâce à un rythme soutenu et à une écriture pressée, le lecteur aura l’impression d’être enfermé dans un étau qui se resserre de minutes en minutes, sans pouvoir jamais reprendre réellement ses esprits. Comme dans bien d’autres romans du même auteur, le stress est à son comble pendant tout le récit : on s’en essoufflerait presque. Et le roman semble parfois manquer un peu de profondeur narrative… il sera néanmoins parfait pour les amateurs de sensations fortes !

 

 

  • Auteur : Patrick Senécal
  • Nombre de pages: 556 pages
  • Année de publication : 6 novembre 2017
  • Éditeur: Les éditions Alire
  • ISBN : 9782896151639

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire