Littérature québécoise Poésie

Fourrer le feu

fourrer le feu

Fourrer le feu est le deuxième recueil de Marjolaine Beauchamp. Organisé par les différents critères du DSM-IV associés au trouble de la personnalité limite, son recueil est sans pudeur. Marjolaine Beauchamp nous laisse ainsi entrer dans sa tête qui déborde.

On a beaucoup dit qu’elle réussissait par ses mots à mettre en lumière sa folie. Je dirais plutôt qu’elle nous aveugle de ses souffrances. Sans être de la provocation gratuite, ses mots sont crus, ses poèmes sont vifs, comme les blessures qu’elle exhibe. On y étouffe, comme face à une pyromane qui sabote sa vie et se nourrit de la chaleur et de la destruction des débris qu’elle observe ensuite.

 

Ça se passe la nuit

Inception de pleine lune

Assise sur la toilette

Je me cherche une âme sœur

Au pire un fix

Ces amours vortex

Desquelles on ne revient jamais

Totalement

 

Au lieu de les laisser mystérieux

Loin de ma grip

Loin de ma tork

De moi bulldozer

Proche de l’âme

Loin du monstre

Du dedans

 

Cleptomane de l’amour

J’arroche les hommes à la vie

(Warp dans Fourrer le feu)

 

Puis, elle rencontre un alter ego. Un homme au moins aussi éclopé qu’elle, qui s’alimente de son insanité. À deux, ils tentent désespérément d’exister à deux sans se noyer ensemble. En proie à leurs propres démons, ils luttent et créent malgré eux, une relation incendiaire. Inévitablement, ils s’écorchent, s’entredéchirent en tentant de s’aimer. On y entrevoit une union destructrice qui désassemble, émouvante et obstinée.

 

Publié aux Éditions de l’Écrou (maison d’édition québécoise et indépendante) Fourrer le feu, nous impose une écriture proche de l’oralité qui donne aux poèmes une intensité particulière et un rythme effréné.

 

Sans tact ni réserve, Marjolaine Beauchamp réussit par ses mots brusques à agir comme un miroir grossissant de nos propres fêlures. Elle nous renvoie ainsi à nos propres déséquilibres, à nos propres excès, aux failles béantes que l’on tente tant bien que mal de dissimuler. Nous nous trouvons ici face à une poétesse puissante et bouleversante. Et c’est brutal.

  • Autrice : Marjolaine Beauchamp
  • Nombre de pages : 103 pages
  • Date de parution : 2016
  • Éditeur : Éditions de l’Écrou
  • ISBN : 978-2-924682-03-6
  • Provenance du livre : acheté à la librairie Le Port de tête

Crédit photo: Caroline Dawson

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire