Littérature québécoise Quoi lire?

Encabanée

Encabanée

Gabrielle Filteau-Chiba. Un nouveau nom dans l’univers littéraire québécois, mais un nom à retenir. Avec Encabanée, elle signe son premier roman. Et force est de constater que l’inspiration pour celui-ci n’est pas très loin du quotidien de celle qui « vit dans une maison à énergie solaire bâtie au bord de la rivière Kamouraska » (Éditions XYZ). Son premier roman est un hommage à sa région d’adoption, tout en étant porteur de questionnements et d’une quête de soi, le tout dans une forme qui vogue entre le journal intime et le manifeste.

Encabanée, c’est l’histoire d’Anouk, fille de la ville, qui décide de faire rentrer sa vie dans son auto, de vendre ses attaches matérielles, et de partir s’isoler dans le fond du bois quelque part dans le Kamouraska. C’est dans sa cabane mal isolée, au début du mois de janvier, qu’Anouk nous invite à travers le roman de Gabrielle Filteau-Chiba. Sur une période de sept jours, on entre dans l’imaginaire et les questionnements d’une jeune fille en décalage face à sa famille qui ne comprend pas son besoin d’évasion et qui tente, à travers son isolation (et non pas isolement) de trouver ce qu’elle est, ce en quoi elle croit, et ce qu’elle considère comme étant son « féminisme rural ». Construit de telle sorte qu’on a l’impression d’avoir accès à un extrait de la vie d’Anouk, Encabanée est une histoire où se mêlent désir de survie face à un hiver québécois sans pitié, apprivoisement du silence et de ses propres peurs, et gestion du manque de proximité physique.

Une heure. Voilà ce que ça prend pour dévorer ce premier opus signé Filteau-Chiba. Et après avoir tourné la dernière page, on n’a qu’une envie : qu’il y en ait une centaine d’autres à tourner. L’écriture décomplexée de l’auteure, les tournures de phrases entre lyrisme et réflexions philosophiques, la trame narrative imprégnée des questionnements contemporains sont autant d’éléments qui absorbent le lecteur/la lectrice dans ce (trop) court premier roman de Filteau-Chiba.

  • Auteure : Gabrielle Filteau-Chiba
  • Nombre de pages : 90 pages
  • Date de parution : 2017
  • Éditeur : Éditions XYZ

 

Crédit photo : Andréanne Bissonnette

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire