Littérature Canadienne Littérature québécoise Nouveauté Quoi lire?

École pour filles

Au cœur de la forêt se dresse un pensionnat. Ariane, Annette, Corinne, Colette et d’autres filles y étudient le vocabulaire et l’algèbre, sous le regard de Dame Françoise et Dame Angoisse, respectivement aux fourneaux et à la conciergerie. Entre chutes, silences et touchers indiscrets, ces femmes en devenir grandissent et partagent leurs états d’esprit.   

Je me demande si j’ai fait quelque chose d’une mauvaise manière. Je ne sais pas toujours contrôler mes esprits. Il ne sort pas que du bon de ma bouche. Je ne pose pas que des gestes doux et délicats. J’ai un insecte qui prend les commandes à ma place. Un insecte qui brouille la frontière. Ce qui est bien. Ce qui me vaudra des regards hostiles. Mon insecte vole dans mon crâne et s’arrête quand il veut. Il me fait tirer les cheveux des autres filles. Lancer de la terre dans leurs yeux, pousser Annette.

p. 31

Roman psychologique abordant de front la violence féminine, École pour filles est un récit plural et polyphonique mettant en scène des protagonistes qui se serrent, se bousculent, se dérangent. Ancrant son aventure dans un pensionnat aux résonnances très actuelles, Ariane Lessard invente une communauté dangereuse, méfiante, dérangeante. En effaçant toute présence masculine, elle nous donne accès à des voix souvent diminuées, ignorées. La colère, le tourment et le bouillonnement des personnages qui prennent successivement la parole rendent le récit opaque, mystique, hanté, parfois lyrique. 

J’assiste les autres toujours ne suis jamais un problème je tends la perche si elles la reçoivent au visage ce n’est pas mon ombre qu’il faut gronder. Jeanne devient Laure devient sorcière au fur et au fil du temps. Je n’ai pas tué Diane c’est ma sœur qui l’abreuve de sa potion. 

p. 119 

Œuvre touffue et originale, École pour fillesc’est avant tout une ambiance, une bulle construite de multiples styles et prises de parole, un portrait profondément féministe directement inspirée du vécu de l’autrice. Et en plus, ce récit est également un bel objet (comme toutes les parutions de La Mèche), superbement pimenté de plusieurs magnifiques illustrations de Sophie Lécuyer intitulées La CueilletteEn bref, une parution de l’automne 2020 à découvrir.  

  • Titre : École pour filles 
  • Autrice : Ariane Lessard  
  • Maison d’édition : La Mèche 
  • Nombre de pages : 138 
  • Parution : août 2020 

Crédit photo : Annick Lavogiez 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire