Essai Littérature québécoise Quoi lire? Société

La dysfonction banale d’un système de santé malade

Dysfonction banale

Caroline Émond nous révèle une réalité méconnue du système de santé québécois avec ce premier ouvrage. J’ai dévoré ce livre jusqu’aux petites heures du matin, mon portable à mes côtés afin de consulter certaines références évoquées au travers des pages.

Samuel, 7 ans, commence à avoir des crises violentes, de plus en plus intenses et nombreuses. Ses parents sont les premiers à reconnaitre qu’il a un problème de santé mentale grave et veulent savoir à tout prix quel est ce problème et comment l’aider. Mais le système ne les écoute pas ; ni les enseignants, ni la direction de l’école, ni les éducateurs spécialisés, ni certains médecins, psychologues, intervenants et j’en passe. L’enfant souffre terriblement ainsi que sa famille. Ils savent de quoi il a besoin : d’une vraie évaluation et d’un vrai suivi adapté pour lui. Ils sont laissés à eux-mêmes malgré l’envoi d’aide inutile voire nuisible. Les procédures durent des années, ne mènent nulle part, les spécialistes se renvoient constamment la balle. 
Ceci n’est pas une fiction, c’est une histoire vraie. Probablement une simple histoire parmi des centaines d’autres similaires dont personne ne parle. C’est une histoire tellement nécessaire à raconter. Il est absolument inadmissible que des familles comme celle-là ne soient pas entendues, écoutées, prises au sérieux.

La souffrance de cet enfant déchire le coeur, lui qui aimerait tellement être normal, comprendre ce qui se passe dans son corps et sa tête et surtout arrêter de blesser malgré lui les gens qui l’entourent. Il est expulsé de l’école, rejeté tout simplement du système d’éducation. Ses parents sont constamment pointés du doigts comme étant les fautifs – trop laxistes, trop permissifs-, mais Samuel ne souffre pas d’un problème d’opposition comme les intervenants le croient. Il a besoin d’un vrai diagnostic en santé mentale.

Depuis ma lecture, j’en parle beaucoup autour de moi. Déjà, dans le cadre de mon travail auprès du public, j’ai rencontré un père qui vit avec un enfant atteint du syndrome Gilles de la Tourette dont Samuel souffre. Il m’a confirmé le manque de service dans le système public québécois, lui qui a dû se résigner à envoyer son enfant dans une école privée dispendieuse où le personnel est mieux formé et apte à répondre aux besoins particuliers de son enfant. Ceci n’est qu’une preuve que l’histoire véridique racontée par l’auteure est commune et reflète vraiment des lacunes importantes dans le système de santé offert à nos jeunes.

Svp, allez acheter ce livre, il doit être lu! Et si vous pouvez vous le permettre, achetez-en une copie pour notre cher premier ministre et ministre de la santé!

 

  • Autrice : Caroline Émond
  • Éditions : Alias (Groupe Nota Bene)
  • Date de parution : 19 février 2018
  • ISBN : 9782924787144

Crédit photo : Françoise Conea

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire