Littérature jeunesse Quoi lire?

Des romans pour se garder bien au chaud pendant les journées froides

Quand on a tout le temps devant nous et que le froid nous fait redouter l’extérieur, rien de mieux que de s’emmitoufler dans une couverture avec un bon roman. Du lecteur débutant au bibliovore, le plaisir est au rendez-vous. 

Les premiers pas avec « Je lis seul.e » 

Quand on commence tout juste à lire, un roman est un objet intimidant ! L’épaisseur, le nombre de mots par page, les caractères minuscules, ouf ! Pour remédier à ce problème, on ajoute des illustrations, on grossit la taille des caractères et on s’amuse avec la typographie ! En ce sens, la collection « Je lis seul.e » de La Bagnole a bien relevé le défi. 

Dans le premier tome de la série CSI Ruelle, nous faisons connaissance avec un trio de copines inséparables : Clémentine, Stella et Indiana. Ces dernières mènent des enquêtes dans leur ruelle, afin de protéger ce milieu de vie qui leur est cher. Leur première mission n’est pas de tout repos : trouver celui qui a pillé leur beau jardin communautaire. Une charmante histoire d’amitié, de solidarité, mais aussi une leçon sur les apparences parfois trompeuses… 

  • CSI Ruelle, Tome 1 : Mystère au jardin communautaire 
  • Autrice : Audrée Archambault 
  • Illustratrice : Cab 
  • Nombre de pages : 304 pages 
  • Date de parution : février 2020 
  • Éditeur : Les Éditions de la Bagnole, collection « Je lis seul.e » 

Pour ceux qui sont plus du type « humour » que « policier », il y a Clochat veut ses neuf vies. Bien que la prémisse d’un chat mort, semble un peu sinistre à première vue, elle ne sert que de prétexte pour faire vivre neuf aventures au héros. Débrouillard et intrépide, Clochat tentera de prouver que sa première vie était suffisamment honorable pour pouvoir s’en mériter une deuxième. Ses péripéties rocambolesques avec son ami Palourd font de ce roman une lecture tout sauf ennuyante ! 

  • Clochat veut ses neuf vies, Tome 1 : Tout va bien 
  • Autrice : Cindy Roy 
  • Illustrateur : Yohann Morin 
  • Nombre de pages : 312 pages 
  • Date de parution : février 2020 
  • Éditeur : Les Éditions de la Bagnole, collection « Je lis seul.e » 

Pour les téméraires 

Déjà en manque de sensations fortes lorsque l’Halloween est passée ? La Collection noire de La courte échelle vient à la rescousse ! De l’horreur à souhait, quand c’est bien fait, on en prend volontiers… quand on est bien en sécurité chez soi. 

L’autrice Pierrette Dubé et l’illustratrice Ninon Pelletier ont mis le doigt sur une de mes phobies (et probablement celle de plusieurs autres !), dans Les mannequins maléfiques. L’histoire glace le sang : Charlotte se retrouve coincée dans un centre commercial vide, mais elle réalise bien vite qu’elle n’est pas seule. Les mannequins prendront vie, sans pour autant lui venir en aide, au contraire ! Une lecture qui garde en haleine jusqu’à la fin, alors qu’on se demande comment Charlotte s’en sortira. 

  • Les mannequins maléfiques 
  • Autrice : Pierrette Dubé 
  • Illustratrice : Ninon Pelletier 
  • Nombre de pages : 112 pages 
  • Date de parution : février 2020 
  • Éditeur : La courte échelle, « Collection noire » 

La solitude est encore source de terreur dans Un bruit dans les murs de Julie Champagne et Geneviève Bigué. Cette fois, c’est Zack qui est dans le gymnase de l’école, où il entend d’étranges sons provenant des murs. Les spéculations vont bon train : serait-ce le fantôme de Marcel, un ouvrier qui hante l’école depuis une centaine d’années ? Angoissant et dégoûtant, ce roman réussit (puisque c’est son but !) à nous horripiler jusqu’à la dernière page. 

  • Un bruit dans les murs 
  • Autrice : Julie Champagne 
  • Illustratrice : Geneviève Bigué 
  • Nombre de pages : 96 pages 
  • Date de parution : février 2020 
  • Éditeur : La courte échelle, « Collection noire » 

Pour les ados… ou pour soi ! 

Je dois m’en confesser : les romans pour ados ou jeunes adultes me font vraiment de bonnes lectures (pas si) coupables. Loin d’être le public-cible, j’y trouve mon compte dans les chassés-croisés des histoires d’amour ou dans les enquêtes mystérieuses. 

J’ai recommandé Quand on aime la mauvaise personne, difficile de trouver la bonne à plusieurs personnes après ma lecture. Ce premier roman d’Édith Chouinard est une agréable surprise, tant par son intelligence que par ses rebondissements inattendus. Des personnages aux opposés qui se trouveront, une troisième personne qui vient brouiller les cartes… tout y est ! Et nul besoin d’être fan de tennis pour y trouver son compte. Une lecture qui se dévore comme une bonne comédie romantique sur Netflix. 

  • Quand on aime la mauvaise personne, difficile de trouver la bonne
  • Autrice : Édith Chouinard 
  • Nombre de pages : 336 pages 
  • Date de parution : mars 2020 
  • Éditeur : Les Éditions de la Bagnole, collection « Jeune adulte » 

Plus sombre et mystérieuse, la série 7 jours tout inclus nous emmène dans une intrigue des plus louches. Clara et Samuel se rendent au Mexique avec leur mère, qui doit se faire passer pour une riche femme d’affaires en échange d’une importante somme d’argent. Si le lecteur voit d’emblée le piège qui se tend pour les personnages principaux, qui sauteront à pieds joints dedans, on a tout de même envie de poursuivre sa lecture pour savoir comment ils se sortiront de cet incroyable pétrin.  

  • 7 jours tout inclus, Tome 1 : Destination danger 
  • Autrice : Sophie Huard 
  • Nombre de pages : 352 pages 
  • Date de parution : mars 2020 
  • Éditeur : Les Éditions de la Bagnole 

Crédit photo : Marianne Phénix 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire