Littérature jeunesse Quoi lire?

Dans la nuit noire

Dans la nuit noire

Pour le mois d’octobre, j’ai décidé de vous partager quelques suggestions littéraires qui abordent le thème de la peur. Je trouve que ce mois-ci, mois de l’halloween, est un excellent moment pour aborder ce thème avec votre enfant. Que ce soit la peur causée par l’appréhension d’un moment à venir, la peur causée par une histoire qui nous a été racontée ou une peur liée à notre imagination, plusieurs livres abordent ce thème afin d’expliquer aux enfants qu’ils ne sont pas les seuls à avoir peur.

Non, Pas dodo!

Dans cette histoire, Simon a peur du noir. Lorsqu’il se couche le soir, son petit frère Gaspard réalise qu’il a oublié son doudou dehors. Simon prend son courage à deux mains et va affronter la noirceur de la nuit. Plusieurs péripéties surviendront tout au long de cette histoire. Simon sera-t-il courageux? Arrivera-t-il à récupérer le doudou de son frère? (Stéphanie Blake, Collection lutin poche, Édition l’école des loisirs, Paris, 2010)

Zut! Flûte a peur

Suite à la lecture d’un livre, Flûte se découvre une peur des serpents. La nuit, il en fait des cauchemars. Le jour, alors qu’il doit rejoindre son ami Banjo, il est très craintif de se promener seul dans le désert de crainte de croiser un serpent. Saura-t-il vaincre sa peur? Son ami Banjo lui viendra-t-il en aide? (Caire Chabot, Collection Dominique et compagnie, Les éditions Héritage, Québec, 2010)

Floup dans le noir

Floup dormait paisiblement dans son lit quand tout à coup…..Clouc! Il se réveille en sursaut et se met à imaginer toutes sortes de choses dans la noirceur de sa chambre. Trouvera-t-il une solution pour ne pas avoir peur? Va-t-il découvrir ce qui a causé ce bruit? (Carole Tremblay, Éditions Imagine, Montréal, 2006)

Dans la nuit noire

Tim se promène dehors dans la nuit. Sur son trajet, il se retrouve face à plusieurs visions ou bruits qui l’effraient. Prenant son courage à deux mains, il va toujours au-delà de ses peurs et il finit par constater que ses impressions sont toujours trompeuses. À la fois courageux et aventureux, Tim nous amène dans son imagination fertile qui est très convaincante. (Laurie Cohen, Éditions Frimousse, Italie, 2014)

Voici quelques suggestions pour aller plus loin avec la lecture de Dans la nuit noire.

  1. Les nombreuses onomatopées faciliteront la lecture participative, car l’auditoire pourra reconnaître les sons et les reproduire.
  2. Ce livre permet d’exploiter plusieurs discussions soit avant, pendant ou après la lecture. En effet, comme il parle des peurs de Tim lors de son trajet, il est facile d’aborder le thème de la peur. De quoi as-tu peur? Pourquoi as-tu peur de cela? Est-ce que toi aussi tes peurs ressemblent à celles de Tim?
  3. Une page sur deux est une vision de Tim et l’autre représente la vraie chose qu’il voit. Ainsi, cela permet de travailler la déduction des enfants. Que penses-tu qu’il voit? Pourquoi penses-tu cela? Crois-tu que son imagination lui joue des tours?
  4. La création d’un petit livret semblable à un livre permettrait à votre enfant de verbaliser ses peurs tout en les illustrant.

 

Crédit photo: Marilou Racine

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire