Littérature québécoise Quoi lire?

Comme des animaux

Ève Lemieux est principalement connue pour son jeu sur scène et à l’écran, mais cet automne, elle effectue un pas de plus dans la multidisciplinarité en publiant son premier roman, Comme des animaux, chez XYZ.

L’autrice nous raconte l’histoire de Philo Flynn, une femme dans la vingtaine qui, pour utiliser un euphémisme, ne va pas bien. Nous assistons à ses déboires, à ses évasions, à ses relations tumultueuses difficiles à oublier, à la maladie de son père, à l’abandon de sa mère et à ses voyages rocambolesques. Tout cela sans oublier son étrange obsession pour la mort. Le tout est raconté dans le désordre, provoquant un effet montagne russe supplémentaire pour le lecteur. 

Non seulement l’histoire de Lemieux est extrêmement intéressante, mais elle est surtout bien écrite. Le roman s’amalgame gracieusement avec la poésie. Les phrases nous surprennent par leur créativité sans perdre une seule virgule de justesse. On passe allègrement par le registre soutenu et lyrique ainsi que par le vocabulaire cru et sans retenue. Cet équilibre crée une authenticité bousculante et permet à quiconque qui tient le sublime roman (aussi pour sa couverture par Mathieu Potvin) de se reconnaître dans le personnage de Philomène, autant dans ses instants de beauté que dans ses débâcles. Il ne faut toutefois pas avoir peur des épisodes baignant dans le sexe et la drogue, puisque le récit en regorge. Lemieux ne glisse toutefois jamais dans la provocation gratuite. Elle dose pertinemment et fait évoluer son histoire ou ses personnages à travers tous ces aléas. 

En toute bonne foi, Ève Lemieux a une plume incroyable et un talent de raconteuse vivifiant. Son premier roman est une découverte magnifique. Comme l’automne littéraire 2019 s’annonce glorieux à plein de niveaux, il ne faut pas oublier son nom à travers tous les autres bons coups de la scène littéraire québécoise, car il est certain que nous allons le revoir. 

  • Autrice : Ève Lemieux
  • Éditions : XYZ
  • Année : Septembre 2019
  • Pages : 220 pages

Crédit photo : Patrice Sirois

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire