Littérature Canadienne Littérature jeunesse Littérature québécoise Nouveauté Quoi lire?

Clovis a peur des nuages

Nous avons découvert Clovis, charmant petit garçon aux bouclettes blondes comme le blé, dans Clovis est toujours tout nu. Pour vous faire un petit rappel, le personnage du livre est inspiré de l’un des fils de l’autrice et humoriste Guylaine Guay. Clovis est autiste, ce qui ne manque pas de créer des situations hors de l’ordinaire que sa mère aborde avec tendresse et humour. J’ai retrouvé avec grand plaisir ce personnage attachant dans Clovis a peur des nuages

Comme le titre l’indique, Clovis a peur des nuages. Le hic c’est qu’il ne craint pas les journées orageuses ou ennuagées. Il a peur de toutes les formes de nuage. Si un seul petit nuage ose se présenter dans un ciel bleu, ç’en est terminé. Il a une peur incontrôlable des nuages et sa mère ne peut se résoudre à ne sortir que les journées bleu de bleu (puisqu’elles sont quasi inexistantes). 

Comme dans le premier tome, nous ressentons tout l’amour d’une mère. Le quotidien de Guylaine et Clovis n’est assurément pas de tout repos, mais l’autrice réussit à rendre les difficultés belles et cocasses. Celle-ci tente par tous les moyens de comprendre son fils et de répondre à son besoin de sécurité. Cet album vous permettra justement d’aborder le thème de la peur avec votre enfant. Vous pourrez également faire comprendre que les sensibilités des gens sont toutes différentes : c’est d’autant plus vrai avec les personnes autistes comme Clovis. Faites comprendre que ce qui effraie l’un, n’effraie peut-être pas l’autre, mais que la peur reste légitime (même quand elle semble disproportionnée). 

Ce que l’on retient de Clovis a peur des nuages c’est qu’avec un peu d’imagination, on peut contourner et vaincre nos peurs. On retient aussi qu’une maman, c’est plein de ressources pour chasser les craintes de son enfant. 

  • Autrice : Guylaine Guay 
  • Illustratrice : Orbie 
  • Date de parution : août 2020 
  • Éditeur : De la Bagnole 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire