Littérature jeunesse Littérature québécoise Quoi lire?

C’est moi qui décide

Lors du Salon du livre de Montréal de 2018, j’ai eu la chance de discuter avec l’autrice et illustratrice Élise Gravel. Elle confiait aux gens présents devant sa table qu’elle n’avait pas l’intention d’écrire de sitôt un livre pour tout-petit. Elle était pleinement satisfaite de Je suis terrible (La courte échelle, 2011) et Une patate à vélo (La courte échelle, 2016) et croyait ne pas être en mesure de trouver une idée qui serait à la hauteur de ces deux titres. Elle se sous-estimait. 

Elise Gravel revient en force avec C’est moi qui décide, un album cartonné qui s’adresse aux tout-petits (surtout les terrible two). Petit monstre a de nombreuses demandes insolites. Maman ou papa ou l’adulte en charge (c’est à vous de choisir) répond immanquablement non au grand dam de petit monstre. Heureusement, il y a une chose que les parents ont du mal à refuser. 

Elise Gravel reprend la formule répétitive qui a si bien fonctionné dans Une patate à vélo. D’un côté, les idées saugrenues de petit monstre et de l’autre, le refus du grand monstre. Votre enfant prendra plaisir à répéter avec petit monstre “un gros!  Et tout de suite!” (Phrase fétiche de beaucoup d’enfants). Qui plus est, cet album est parfait pour faire comprendre aux enfants que, parfois, les demandes sont déraisonnables et qu’elles sont donc refusées.  

La finale du livre démontre justement que lorsque la demande est raisonnable, il est impossible de dire non. Bien que ce livre s’adresse aux plus petits, il peut également faire son effet sur les plus grands. Je me suis même surprise à y faire référence avec mon plus vieux qui trouve que mes refus sont trop fréquents. Utilisez-le sans gêne!  

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire