Littérature Canadienne Littérature québécoise Quoi lire?

Ce n’est pas une façon de dire adieu

Stéfani Meunier est l’autrice de quatre romans dont Ce n’est pas une façon de dire adieu, qui lui a permis d’être finaliste au Prix littéraire des collégiens en 2008. 

New York, années 1970. Sean, musicien québécois, vit d’errance et atterrit aussi souvent que Ralf (et son chien Lennon) à Brooklyn. Puis, Ralf rencontre et tombe amoureux d’Héloïse. Il n’en fallait pas plus pour que la relation, pourtant si solide entre les deux amis, s’effrite.  

Stéfani Meunier écrit avec une humanité rare. Elle sait peindre les détails d’un personnage qui peut faire toute la différence. Dans ce cas-ci, c’est dans les petits moments, a priori inoffensifs, que se déploie la majorité des conflits. C’est d’une adresse rare. La complexité des personnages, au premier coup d’œil simple, nous désarme sans vraiment nous surprendre, puisqu’après tout, ils sont humains.  

De plus, cette incursion dans les années 70 avec les Beatles et la guerre du Viêt Nam en arrière-plan est très agréable. Non seulement l’histoire du trio est très intéressante, mais cette époque culte joue un rôle primordial dans le cœur des personnages et donc, dans leur évolution. Meunier a tissé son histoire et l’époque en un tout indissociable, et c’est parfait ainsi. 

Ce n’est pas une façon de dire adieu est une œuvre incroyable pour les amateurs de musique des années 70, de New York et de tension presque invisible. 

  • Autrice : Stéfani Meunier 
  • Éditions :  Boréal 
  • Parution : 2007 
  • Pages : 213 pages 

Crédit photo : Patrice Sirois

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire