Littérature québécoise Quoi lire?

Bon chien

Bon chien

Premier roman de Sarah Desrosiers, Bon Chien nous fait entrer dans la peau d’une ballerine novice.

C’est le sacrifice d’une enfance et d’une jeunesse qui y est dépeint, pour se dévouer corps et âme à une passion : le ballet classique. Mais l’effort en vaut-il la chandelle? Les blessures tant physiques que mentales perturbent encore la vie de la jeune femme, bien après qu’elle ait quitté ce parcours.

Dès ses premiers pas pour devenir ballerine, la narratrice ne se sent pas à sa place, ne se sent pas adéquate, ni douée. Pourtant, elle persévère et il y a un moment où on ne comprend pas trop pourquoi. Jusqu’à quel point un dévouement peut-il être considéré comme louable et sain? À partir de quand la limite de l’acceptable est-elle franchie? C’est la question qu’on se pose tout au long de ce roman. À travers le texte, le lecteur ressent le mal-être du personnage principal qui s’acharne à devenir ce que son corps ne lui permettra pourtant jamais d’être.

Le corps. Il est effectivement beaucoup question du corps dans cet ouvrage. La jeune danseuse, les professeurs, le directeur, tous s’accrochent à l’idée que ce corps imparfait pour la danse sera peut-être malléable et pourra être sculpté pour répondre aux aspirations de chacun.

Son corps est son ennemi, mais en même temps le fruit de tous ses espoirs. Elle lui fait violence en lui infligeant exercices, torsions et étirements insupportables. Au fil de la lecture, on a mal pour elle, pour ses muscles, pour son estime et pour son rêve. Personne ne travaille aussi fort qu’elle, personne ne représente l’élève modèle autant qu’elle et pourtant, elle n’est jamais à la hauteur et n’en sortira pas indemne.

Ce livre est intéressant, car on sent qu’il décrit une réalité probablement proche d’un vécu véritable. Comme une cure pour renaitre, cette histoire met des mots sur ce qui a été un quotidien d’abnégation et d’obéissance. Le quotidien d’un bon chien.

 

  • Autrice : Sarah Desrosiers
  • Éditions : Hamac
  • Nombre de pages : 187 pages
  • Date de parution : 29 janvier 2018
  • ISBN : 9782894489185

Crédit photo : Françoise Conea

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire