Littérature jeunesse Quoi lire?

Auzou mini

Ma famille et moi sommes tombées sous le charme de la collection Auzou Mini. Cette collection est en quelque sorte un «  mini roman graphique documentaire  ». On oscille entre le roman, la bande dessinée et le documentaire pour le grand plaisir des jeunes. Nous avons découvert avec enthousiasme la série À l’école de Lucie Papineau et Yves Dumont ainsi que Fou du hockey d’Alain M. Bergeron et Maco. 

La série À l’école 

La série À l’école compte déjà deux titres : Tommy à l’école des têtards et Charlie à l’école des chauves-souris. Dans ces deux histoires, nous suivons respectivement l’entrée à l’école d’un têtard et d’une chauve-souris. Dans leurs écoles respectives, ils apprennent l’évolution de leur espèce ainsi que des astuces pour s’épanouir. À la fin des chapitres, vous trouverez des informations sur l’animal en question, ce qui ne manquera pas de fasciner le jeune lecteur. 

  • Autrice : Lucie Papineau
  • Illustrateur : Yves Dumont
  • Date de parution : août 2020 

Fou du hockey : Mon premier but 

Fou du hockey : Mon premier but c’est l’histoire de Thomas qui rêve d’un jour soulever la coupe Stanley. Mais avant d’atteindre les grands honneurs, il faut d’abord apprendre les rudiments du hockey. Avouons-le, il y en a des choses à savoir. On reprend donc le même concept que pour les livres précédents : une histoire entrecoupée des pages «  Parlons hockey avec…  » où on trouve de l’information et des faits relatifs au hockey. Un livre parfait pour ceux qui ne peuvent se satisfaire d’une saison écourtée. 

  • Auteur : Alain M. Bergeron
  • Illustrateur : Maco
  • Date de parution : août 2020 

Les premiers romans Auzou mini s’adressent aux jeunes en apprentissage de la lecture. Bien que mon fils soit un peu jeune pour lire seul, il apprécie grandement ces livres. C’est une lecture agréable que l’on fait en famille. On avance tranquillement, chapitre par chapitre. On acquiert de nouvelles connaissances à chaque chapitre. Les textes sont écrits avec de gros caractères, parfois colorés, ce qui fait que la lecture se fait aisément. Notez que les phylactères (bulles) dynamisent la lecture, ne la compliquent pas outre mesure. De plus, ce que j’apprécie de ces romans c’est la présence modérée d’illustrations. Il y en a juste assez pour ne pas déstabiliser le jeune habitué à la lecture d’album , juste assez pour le familiariser avec le roman.   

Crédit photo : Noémie Philibert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire