Littérature québécoise Poésie Quoi lire?

au milieu du monde

au milieu du monde

Je ne saurais exprimer tout l’amour, la reconnaissance et l’admiration que j’ai pour Marc Séguin. À mes yeux, il a l’un des talents les plus admirables : la versatilité. Peu importe ce qu’il touche, peu importe ce qu’il fait et le médium artistique utilisé, il est d’un talent et d’une sensibilité hors du commun.

J’aimais ses peintures crues, politiques, touchantes. J’aimais sa folie, son audace. Je les aime toujours autant ; il demeure l’un de mes artistes visuels préférés. Mais mon admiration s’est développée lorsque j’ai lu pour la première fois Hollywood. J’ai découvert Marc Séguin l’écrivain, à la plume simple, mais puissante. À la plume renversante. Il a cette faculté de décrire, mouvoir et toucher nos réflexions, nos questionnements et nos angoisses les plus profondes en faisant simplement dialoguer deux personnages. Deux individus, couchés dans leur lit, qui, à travers leurs mots soufflés, grattent les blessures et ouvrent les yeux. Ce fût le début, suivi bien rapidement par La Foi du Braconnier et Nord Alice.

J’ai par la suite découvert Marc Séguin le réalisateur, le documentariste avec Stealing Alice et La Ferme et son État. Et voilà qu’aujourd’hui je découvre Marc Séguin le poète avec au milieu du monde, publié aux études du noroît. Je découvre aussi Marc Séguin l’adolescent, dans ses réflexions les plus crues et profondes, puisque ces poèmes ont été écrits entre 16 et 18 ans.

Ce puissant recueil de poésie témoigne de révoltes, de critiques sociales, de destructions. Les mots sont teintés d’un certain pessimisme (ou serait-ce du réalisme, de la lucidité ?), les poèmes, remplis d’images, de symboles, de silences. Ils témoignent de solitude, de gêne, mais aussi de reconnaissance. Ils critiquent, ils envoient promener. Ils dénoncent au son d’une liberté profonde, en quête d’une prise de conscience collective, d’une fureur tranquille.

Tout ce que Marc Séguin touche est puissant, beau, profond, sensible. Que cela passe par la peinture, le cinéma, la littérature ou la poésie, il y a dans son regard une sensibilité unique et virulente. Qui touche, soigne, apaise, enrage. Fait crier. De rage. De lassitude. De fureur.

au milieu du monde, je te relirai. Doucement, tout doucement.

Pendant bien des années.

 

  • Auteur : Marc Séguin
  • Éditions : Éditions du noroît
  • Date de parution : 28 août 2017
  • ISBN :  9782897661137

 

Crédit photo : Mylène de Repentigny-Corbeil

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire